Actualité

Le petit déjeuner ?


En premier lieu, ne prenez votre petit déjeuner que lorsque vous avez faim.
Evitez de manger directement au lever, prenez plutôt le temps de vous préparer avant de vous mettre à table. Si vous n’avez toujours pas faim après ce laps de temps, emportez votre petit déjeuner avec vous. (Ne pas avoir d’appétit après une période de jeûne nocturne peut donner des indications sur votre fonctionnement métabolique, si c’est votre cas faite appel a un spécialiste pour vous conseiller au mieux)

Pour être équilibré, nourrissant et rassasiant, votre petit déjeuner doit être constitué de :
– 1 boisson pour réhydrater l’organisme : eau citronnée, café, thé ou tisane (non sucrés), éventuellement du lait ou un lait végétal non sucré et enrichi en calcium (soja, amande, avoine…). Après le jeûne nocturne, le corps a besoin d’être bien hydraté.
– 1 portion de protéines : œufs / jambon blanc (sans nitrites) / produit laitier non sucré / amandes… Les protéines favorisent la satiété et son maintien, ce sont elles qui vont vous éviter la fatigue et le grignotage de 11h.
– 1 portion de lipides sains : beurre de baratte / beurre d’oléagineux (amandes ou cajou par exemple) / avocat / amandes / noix / graines de chia… Les lipides vous apportent de l’énergie et participent à la sensation de satiété. 
– 1 portion de glucides complexes : pain complet du boulanger / flocons d’avoine / graines de chia / muesli sans sucre ajouté etc. En évitant une élévation brusque de votre glycémie, les glucides complexes vous apportent de l’énergie progressivement, jusqu’au déjeuner. 
– 1 fruit frais entier, pour son apport en fibres, vitamines et  minéraux.

Evitez les jus de fruits (et les smoothies), aussi riches en sucre que les sodas et à l’index glycémique plus élevé qu’un fruit entier. Un jus de fruits maison ou une compote sans sucre ajouté peuvent parfois remplacer le fruit. 
Les céréales du petit déjeuner (y compris Spécial K) et les muesli sucrés sont à éviter car beaucoup trop riches en sucres rapides.

Si le dîner de la veille a été trop copieux, vous pouvez de temps en temps sauter le petit déjeuner (sauf la boisson, indispensable) : cela permet à la glycémie de redescendre suffisamment et de compenser l’excès. Attention, la condition sine qua none est de tenir jusqu’au déjeuner sans grignoter : si vous craignez de ne pas y arriver, emportez une pomme avec vous et buvez abondamment tout au long de la matinée.