Non classé

Cucurbitacées ?

Cucurbitacées, courges, citrouille, potiron… Autant de termes qui se confondent et qui sont employés différemment selon les auteurs et leurs origines géographiques.
Essayons d’y voir plus clair au pays des cucurbitacées…
Cucurbitacée le nom générique d’une très grande famille. Les scientifiques l’appelle la famille des plantes dicotylédones. Elle est cultivé dans le monde entier pour que ses fruits comestibles. Au sein de la famille cucurbitacées on trouve les courges citrouilles potirons, dont je vous présenterai diverses recettes, mais aussi les melon concombre pastèque que nous laisserons de côté car ils posent généralement peu de problème en cuisine. 
Attardons-nous sur les courge d’hiver, récolter en automne, juste avant les premières gelées, à pleine maturité, les courges d’hiver sont conservées à la cave pendant tout l’hiver et même au-delà si la peau n’a pas été abîmée : on dit qu’elles sont mûres lorsque le fruit émet un bruit creux et que la tige et lignifiée. Le meilleur endroit pour conserver les courges d’hiver est l’intérieur de la maison, il y règne une température tempérée, en principe pas d’humidité, elle constitue un décor accueillant et coloré. Distinction culinaires à l’intérieur de ses courses d’hiver on distingue les variétés à chair ferme comme le potimarron le giraumon turban la sucrine, le potiron Hubbard… leurs qualités gustatives et diététique sont remarquables. Leur chair et dense, douce et permet de nombreuses création tant sucrée que salée et on peut aussi les manger crus, il suffit de les râper. Les variétés aqueuses comme le gros potiron rouge vif et le gros jaune de Paris se vendent généralement en grosses tranches : parfait pour réaliser des soupes d’hiver. 
Bientôt, retrouvez ici diverses recettes autour des cucurbitacées !